Quand des imagiers apprennent aux enfants des mots variés

Les éditions Nathan proposent trois imagiers pour les tout petits, dès 2 ans, dans leur collection Kididoc : des documentaires interactifs adorables !

Voici les nouveaux livres cartonnés de la collection Kididoc dédiée aux enfants dès 6 mois. Les animations sont adaptées aux tout petits et, ce, dès la couverture. A la fin du livre, le lecteur peut même s'amuser avec les mots. Des documentaires interactifs avec des thèmes que les très jeunes aiment : football, zoo et Pâques !

Dans le premier, l'enfant se demande avec quoi on joue au football. Un ballon, bien sûr, mais il faut aussi tout un équipement : maillot, short... L'arbitre, lui, surveille le match qui se déroule dans un stade. L'un des joueurs de l'équipe fait une tête. Le gardien de but doit protéger sa cage et porte des gants.

Mon imagier du football, illustré par Nathalie Choux, éd. Nathan, Collection Kididoc, 12 p., 7,95 euros. Dès 2 ans

Dans le second ouvrage, l'enfant "visite" un zoo et découvre tous les animaux qui y vivent : éléphant, zèbre, rhinocéros, koala... "Qui a un long cou ?" Oh le paon déploie sa queue colorée ! Les manchots, eux, plongent dans l'eau. Enfin, le lecteur est amené à se demander : "Quel est ton animal préféré ?"

Mon imagier du zoo, illustré par Nathalie Choux, éd. Nathan, Collection Kididoc, 12 p., 7,95 euros. Dès 2 ans

Le troisième est empli de couleurs ! "Que faut-il pour la chasse aux œufs ?" Le lecteur apprend des dizaines de mots : panier, poussin, papillon, coccinelle, feuille, agneau... Oh une belle surprise se trouve dans l'arbre... Une poule en chocolat se cache, elle, au milieu des fleurs. De nombreux lapins sont dissimulés, mais combien ?

Mon imagier de Pâques, illustré par Nathalie Choux, éd. Nathan, Collection Kididoc, 12 p., 7,95 euros. Dès 2 ans

2 réflexions au sujet de « Quand des imagiers apprennent aux enfants des mots variés »

  1. Ping : Quand les animaux se déguisent, le rire est de mise | Les enfants à la page

  2. Ping : Quand l’environnement concerne aussi les enfants | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *