Quand des jumeaux apprennent à être différents

Léo et Lino sont jumeaux : s'ils jouent de leurs ressemblances, un jour ils vont devoir aussi s'en affranchir ! Une histoire tendre, tout en rimes, sur cette relation à part.

Léo et Lino

"Léo et Lino sont jumeaux. Tout, chez eux, se ressemble comme deux gouttes d’eau : les mêmes pieds, les mêmes nez, les mêmes taches de rousseur, les mêmes yeux rieurs." Et comme souvent chez les jumeaux, ils jouent de leurs ressemblances et font bien rire les autres : quand l’un commence une phrase, l’autre la finit.

À l’école, Lino joue toujours avec Léo, Léo ne joue jamais sans Lino. Et pour la maîtresse difficile de les différencier... À la maison, chaque soir, ils inventent des histoires. Mais tout bascule le jour où Léo aperçoit Astrid... Lino se lève seul, tout en tristesse, quand Léo lui sourit bêtement !

Léo se sent abandonné dans la journée, et la nuit, désormais, plus de bruit, le silence s'est construit. Astrid elle seule est désormais capable de distinguer Léo de Lino. Puis, chacun remarque une différence chez l'un et l'autre. Pour la maîtresse en revanche rien n'a changé et elle s'emmêle toujours autant les idées.

"Leur chambre est redevenue leur sanctuaire, leu repaire..." Un joli album touchant qui raconte ce lien si particulier qui unit des jumeaux, une histoire tendre pour comprendre que la gémellité ne signifie pas simplement "copié-collé". Un récit qui montre que chacun a des particularités.

Bérengère Mariller met en scène avec talent, au crayon de couleur, la complicité de ces frères qui grandissent devant un miroir, qui jouent de leur ressemblance, ce quotidien où vont s’exprimer un jour leurs différences. Léo et Lino raconte le passage délicat de la séparation de ces deux êtres à part, à jamais liés mais avec chacun sa personnalité.

Léo et Lino, de Bérengère Mariller-Gobber, éd La Martinière Jeunesse, 32 p., 12,90 euros. Dès 3 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *