Quand un auteur de manga se remémore sa jeunesse

L'auteur, Tetsuya Chiba, légende vivant du manga, raconte sa vie, de sa jeunesse pendant la Seconde Guerre Mondiale à ses actuels ennuis de santé. Ce seinen, proposé dans un format plus grand est aussi coloré : touchant et drôle.

Journal d'une vie tranquille

Après une carrière riche et une vie bien remplie, Tetsuya Chiba n'aspire plus qu'à la tranquillité, au calme. Une vision dont il s'amuse souvent en voyant ses petits-enfants si plein d'énergie et de certitudes. Au travers de scénettes en flash-back, l'auteur né en 39 se remémore les grands moments de sa vie...

Il repense à sa jeunesse sous les bombes américaines, l'exil de Tokyo, son insouciance d'alors... mais aussi sa carrière, ses débuts, les moments durs, la mort de Tezuka... un récit de vie rocambolesque et pourtant empli d'un positivisme rafraîchissant. Un témoignage rare signé d'un maître conteur.Journal d'une vie tranquille_illustration

On suit par exemple, le jeune garçon alors âgé de 7 ans dans ce périple, fait de fuite en bateau, à pied ou en train à bétail, émaillé de nombreuses morts, mais aussi de petites joies comme des retrouvailles. Certaines nuits, ils parvenaient à se réfugier dans des écoles désaffectées, mais d'autres ils dormaient sous des ponts.

Un volume manga inhabituel : la série est proposée entièrement en couleur, dans un format plus grand, le dessin n'a rien perdu de sa puissance et la couleur est de très belle facture. Il n'y a pas de difficultés historiques pour comprendre. L'auteur évoque sa vie dans l'histoire.

Journal d'une vie tranquille, de Testuya Chiba, éd. Vega, 11 euros. Dès 10 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *