Quand la mode est tournée en dérision

Dans C'est chic !, Marie Dorléans montre aux plus jeunes la dérision de la société de consommation, le tout avec humour !

Un marchand crie inlassablement aux passants indifférents le contenu de son étalage : "Qui veut un manteau fourré, une soupière en terre, des boutons dorés, un tapis berbère, une raquette de tennis..." Mais, son capharnaüm ne semble pas du tout attirer le chaland. Il est bien sur cette place Pépin-le-Bref.

En effet, les potentiels acheteurs avaient déjà tout ce dont ils avaient besoin. Mais, lorsqu'il est victime d'un mauvais coup de soleil, il devient totalement confus. Et quand il reprend sa litanie, de drôles de mots sortent de sa bouche : "Qui veut des chaussures à café, des chapeaux sacs, un tapis de pluie ?"

Intrigués par ces objets inédits, les clients affluent pour acheter toutes ces choses qu'ils ne possèdent pas. "On assista alors à un étrange défilé." Les cordes à sauter des enfants attiraient les chiens (normal pour un chapelet de saucisses), on se couchait dans des lits pour le moins originaux (tiroirs d'armoire)...

Marie Dorléans détourne de leur utilité première de nombreux ustensiles pour donner naissance à des situations et à des images où l'absurdité et l'humour règnent en maître. Un album à lire aux plus jeunes pour leur montrer jusqu'où parfois certains peuvent aller pour se trouver "à la mode". Des moments de rire à prévoir !

 C'est chic !, de Marie Dorléans, éd. Le Seuil jeunesse, 32 p., 13,50 euros. Dès 5 ans 

2 réflexions au sujet de « Quand la mode est tournée en dérision »

  1. Ping : Quand Odile et Bob sont les héros, on découvre des originaux | Les enfants à la page

  2. Ping : Quand trois amis restent unis dans la tempête | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *