Quand la politesse n’est pas un vilain défaut

Un album qui apprend, avec humour, la politesse aux tout petits.

"Veux-tu un donut?" demande M. panda au petit pingouin. Celui-ci lui répond : "Donne-moi le rose." Alors, le panda s'en va en expliquant qu'il a changé d'avis. Puis, c'est au tour du blaireau de mal s'exprimer : "Je veux le bleu et aussi le jaune." Le panda réagit de la même façon : il se retourne et part.

L'autruche, elle, est encore plus impolie et lui dit de s'en aller. Le panda propose ses donuts à une baleine. Le mammifère, sans complexe, répond qu'elle les veut tous et lui demande qu'il aille en chercher d'autres. Le panda se remet à pagayer laissant la baleine les yeux pleins de larmes.

Pas de mot magique, pas de donut. "Quelqu'un d'autre veut-il un donut ?" Un lémurien s'approche alors et s'exprime ainsi, le sourire aux lèvres : "Bonjour ! Est-ce que je peux avoir un donut... S'il te plaît Monsieur Panda ?" Alors le panda se penche et dit : "Prends-les tous." Au final, le lémurien est bien repu !

Un album empli de tendresse. Tous les dessins sont en noir, blanc et gris, les seules autres couleurs des illustrations viennent des donuts. Une jolie histoire pour apprendre la politesse aux tout petits et, ce, avec humour. Un personnage principal adorable qui veut juste donner ses gâteaux, mais ne le fera qu'à une seule condition...

Un petit mot magique, de Steve Antony, éd. Gautier Languereau, 32 p., 14 euros. Dès 3 ans

Une réflexion au sujet de « Quand la politesse n’est pas un vilain défaut »

  1. Ping : Les coups de cœur de février 2015 | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *