Quand la vie est vraiment trop injuste

Sam a 13 ans, un frère d'un an son aîné, une meilleure amie partie vivre loin et des parents qui se disputent. Quoi d'autre ? Elle vient de rencontrer un joli garçon et multiplie les gaffes quand elle le croise. Une vie toute pourrie...

C'est dur dur d'être ado ! Sam Wallis, 13 ans, vit un "enfer"... Sa meilleure amie, Gemma, a déménagé et est partie vivre avec ses parents au Nord de l'Ecosse, aux îles Hébrides, c'est-à-dire très loin ! Elles étaient inséparables depuis toujours. Sam se retrouve donc seule, désemparée. Comment va-t-elle survivre ?

Sam n'a plus personne avec qui faire des listes de « points positifs/ points négatifs », et il faut qu'elle assume ses sweats second degré roses avec des chevaux. Mais, seule, c'est compliqué, notamment à cause des réflexions des gens plus populaires comme Tania. Sam se sent nulle et puérile surtout face au nouveau, le beau David Matthieson...

Heureusement, il y a Internet. Sam et Gemma en profitent pour tout se raconter, un peu comme avant. Mais, la Toile a aussi son revers. Ainsi, Sam est "harcelée" par Tania sur Facebook. Pire, sa mère part en croisière avec la voisine et la laisse avec son père et son frère Ryan, son aîné d'un an. Décidément, rien ne va plus pour Sam la gaffeuse.

Elle peut compter sur le soutien de Cat, une amie d'enfance qui est revenue vivre dans le quartier avec sa mère. Sam change même de look pour tenter de lui ressembler. Car Cat a tout pour elle (en apparence) : elle est belle, a du style, et chante dans un groupe de rock. Et surtout elle connaît David Matthieson.

Le lecteur va suivre les péripéties de Sam qui va croiser David dans des situations embarrassantes. Ainsi, elle distribue des saucisses (le père de Sam est boucher), alors que David est végétarien. Lorsqu'elle l'aperçoit, elle fuit, se prend les pieds dans une table remplie de gâteaux et s'en retrouve couverte... et tombe nez à nez avec David...

Sam multiplie ce genre d'incidents. Le livre ne manque donc pas d'humour et d'autodérision, notamment grâce aux listes de Sam. Chaque chapitre est ponctué de dialogues entre Sam et Gem, le plus souvent des tchats, et de statuts Facebook avec les réflexions des "amis" de Sam. Cela rend la lecture très vivante.

L'histoire sait jongler avec des sujets plus sérieux et évoque aussi le harcèlement, l'image de soi, l'apparence, le regard des autres... En résumé, ce roman parle des jeunes et de leur vie aujourd'hui, pas si "pourrie" qu'ils veulent bien le faire croire. L'héroïne est attachante et plaira à tous. Une vraie bouffée d'air en plein été.

Ma vie toute pourrie, de Jenny Smith, éd. Nathan, 288 p., 14,50 euros. Dès 11 ans

Une réflexion au sujet de « Quand la vie est vraiment trop injuste »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *