Quand le petit n’est pas celui que l’on croit

Voici deux albums adorables pour les petits dès 3 ans. Ces livres abordent les différences et les rêves : tout un programme !

Quand un ours orange (celui de la couverture) rencontre un autre plantigrade, violet, il lui dit qu'il est petit. Le second, une fleur à la main, le regarde et lui répond que c'est lui qui est grand. Étonné de cette réponse, l'ours lui présente alors ses congénères, tous grands comme lui. C'est donc le second qui est petit.

Une dispute éclate alors entre "petits" et "grands" et le ton monte jusqu'à ce que tous se mettent à crier. La querelle est stoppée net par une patte énorme qui s'abat sur le sol. Et de tous petits ours roses tombent en parachutes jaunes... Chacun s'aperçoit ainsi qu'il y a plus petit et plus énorme.

La morale de cette histoire "On est tous le petit de quelqu'un" permet de discuter des différences physiques avec les enfants pour leur montrer que chacun est unique. Un album tendre que les plus jeunes apprécieront car l'humour présent dans l'histoire est joliment retranscrit dans les dessins colorés. A lire par les petits et les grands !

Tu n'es pas si petit, de Anna Kang, illustré par Christopher Weyant, éd. Gautier-Languereau, 40 p., 10,90 euros. Dès 3 ans

"Si j'étais un oiseau, j'aurais des plumes aux fesses." Voici l'histoire d'un petit garçon qui s'imagine la vie qu'il aurait s'il était un volatile : il danserait dans un cabaret, il serait très fatigué à l'école, il aurait un hamac dans sa classe, il boirait du jus de coco pendant les récitations... Mais, ses camarades seraient jaloux et le feraient savoir.

Un album magnifiquement illustré. Les couleurs à chaque page dans les dessins et le texte le rendent encore plus poétique. Les expressions sont bien retranscrites et le lecteur comprend tout de suite les sentiments du héros, qui passe de la joie à la tristesse. Une histoire drôle pour encourager les rêves tout en appréciant ce que l'on a.

J'aurais voulu être un oiseau, de Aurélie Desfour, illustré par Léa Miozzo, éd. Gautier-Languereau, 9,90 euros. Dès 4 ans

Une réflexion au sujet de « Quand le petit n’est pas celui que l’on croit »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *