Quand le vent d’une nouvelle vie souffle à en perdre la tête…

La nouvelle BD de Cati Baur raconte le changement de vie de Béranger. Ce scénariste quitte Paris et s’installe à la campagne, à côté d’éoliennes. Il rencontre Marjolaine et cela l’apaise... un certain temps...

VENT MAUVAIS

Béranger, parisien, 44 ans, huit kilos en trop (il court pour y remédier) et deux filles en garde alternée, est scénariste. Il a écrit une grosse comédie il y a quinze ans, qui repasse presque chaque Noël. Il planche sur une possible suite. Mais il n'y parvient pas vraiment... La cause ? Toutes les femmes de sa vie.

Ses filles, Violette et Lison. Sa maîtresse éditrice, qui ne veut pas vieillir et Laurence son ex-femme qui lui cause des soucis... Il en a assez de la capitale, et décide, pour régler ses problèmes de s’installer à la campagne. Si ses amis le titillent, ils semblent surtout jaloux de cette vie paisible qui l'attend.

Béranger vit donc désormais dans une maison située à coté d’éoliennes et cela l’apaise. Il rencontre Marjolaine, 34 ans, dont le père loue ses terres à la compagnie d’exploitation. Elle conduit le bibliobus de la ville, joue au Scrabble. En retrouvant l'amour simple, Béranger commence à retrouver l’inspiration...

Une histoire originale qui mélange crise de la quarantaine et donc changement de cap avec comme bruit de fond, celui des éoliennes. Béranger est à un tournant à la fois personnellement et professionnellement. Il quitte son ancienne vie, pensant en trouver une meilleure. Y parviendra-t-il ?

Marjolaine, son nouvel amour, va lui apporter son soutien et elle-même se découvrir et enfin se réaliser. Un vent nouveau souffle donc sur ce scénario intéressant qui happe de la première à la dernière page. Beaucoup de thèmes sont abordés : les éoliennes proches des habitations, qui entraînent bruit, maladie, mort...

Cati Baur évoque aussi la famille, la gestion des enfants dans une séparation, l’engagement dans un couple... Mais ce n'est pas tout ! L'adolescence, le style, la corpulence... Et donc l'acceptation de son corps, le regard et le jugement des autres... Et si le bonheur s'inventait autour d'une partie de Scrabble en buvant un bon thé ?

Vent mauvais, de Cati Baur, éd. Rue de Sèvres, 192 p., 20 euros. Dès 13 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *