Quand l’enfant apprend grâce à des questions pas si bêtes

Grâce à ces questions qui semblent loufoques à première vue, l'enfant apprend des tas de choses sans s'en rendre compte et, ce, dans des domaines variés.

100 comparaisons stupides mais pas si bêtes

Possédons-nous plus de cils ou de sourcils ? Si la Terre comptait 1000 habitants, combien y aurait-il d’Européens ? Mourrait-on plus vite sans dormir ou sans manger ? Est-ce qu’il naît dans le monde autant de filles que de garçons ? Si toute la glace du monde fondait, de combien monteraient les océans ?

Stupides comme comparaisons, n'est-ce pas ? Pourtant, pas si évident de connaître la réponse ! Dans cet ouvrage, Stéphane Frattini s'emploie à donner du sens à toutes les comparaisons stupides auxquelles nous n'avons pourtant pas toujours de réponses. Il y apporte des réponses tantôt drôles, sérieuses, tantôt plus anecdotiques.

Ainsi, au fil des pages, on découvre quelle quantité d'air l'homme respire par jour. Et si l'on parle de caca, c'est tout à fait sérieux. On apprend aussi combien mesure une mouche en moyenne. Un livre beaucoup plus intelligent qu'il n'y paraît, pour répondre à des interrogations variées, par grands axes thématiques.

100 comparaisons stupides mais pas si bêtes, de Stéphane Frattini, Illustré par Vincent Rif, éd. De La Martinière jeunesse, 208 p., 14,90 euros. Dès 8 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *