Quand les animaux découvrent les bienfaits de l’intelligence…

Un buffle vante à un tigre les bienfaits de l'intelligence que seuls les hommes possèdent. Une histoire adorable où la ruse l'emporte sur la force !

intelligence

"Cette histoire se passe en Orient, il y a bien longtemps, à l'époque où les animaux et les hommes parlaient la même langue, où la fourrure des tigres n'était pas encore rayée de noir, et où les buffles avaient le nez aussi rond qu'une pastèque. Les parents du petit Tuan cultivaient le riz."

Un soir, le père du garçon lui demande d’aller chercher leur buffle à la rivière car un tigre menaçant rôde. Quand Tuan arrive, il trouve les deux animaux en plein dialogue. Il se cache pour les écouter. Le buffle explique que s'il est si attaché aux humains, c’est grâce à l’intelligence.

Le buffle poursuit : "C'est une chose mystérieuse que seul l'homme possède, et qui l'aide à gouverner le cheval, le chien, le canard... et moi aussi !" Le tigre, entendant ces mots, décide que lui aussi veut être intelligent. Justement, il sent Tuan. Le garçon se montre alors. Et pour lui échapper va faire preuve de ruse et improviser…

Jean-Charles Sarrazin a vécu un an au Viêtnam, en 1987, où il étudiait les arts appliqués à l’université de Hanoï. Sa gratitude envers ce pays est profonde. Il voulait donc depuis longtemps lui rendre hommage en y situant une histoire : un conte ancien dans lequel il a remplacé un adulte, le maître du buffle, par un petit garçon. Adorable...

L'intelligence, de Jean-Charles Sarrzin, éd. L'école des loisirs, 36 p., 12,20 euros. Dès 6 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *