Quand les communistes sont chassés d’Hollywood

Après la Seconde Guerre mondiale, la chasse aux communistes éclate aux Etats-Unis. Le gouvernement américain dénonce tour à tour des personnalités hollywoodiennes parmi les plus célèbres. Voici comment le milieu du cinéma a combattu la terrible oppression du pouvoir.

The Red Rat In Hollywood T1

En 1938, la Chambre des représentants des Etats-Unis instaure une commission sur les "activités anti-américaines". Au début de l'année 1947, cette commission décida d'enquêter sur l'influence du communisme au sein de l'industrie du cinéma. Mais c'est le FBI qui fournissait les renseignements sur les communistes travaillant à Hollywood...

Une liste noire est alors établie. Seules onze personnes parmi ces sympathisants communistes seront entendues ceux qui sont aujourd'hui connus comme les Dix d'Hollywood. Ces Dix refuseront de répondre aux questions sur leur appartenance ou non au parti communiste évoquant le 1er amendement de la constitution américaine.

Il s'agit là d'un des plus grands bras de fer de l'histoire américaine que raconte The Red Rat in Hollywood. Les plus grandes stars se mobiliseront pour défendre la liberté contre le FBI : Lauren Bacall, Groucho Marx, Franck Sinatra, Audrey Hepburn, pour ne citer qu'eux. Auditions, intrigues, chasse à l'homme, courses poursuites, investigations...

Ce manga rend hommage au cinéma de l'époque tout en racontant une page bien sombre des Etats-Unis. Si cette affaire a bien eu lieu, l'auteur, Osamu Yamamoto, a imaginé ce qui se passait dans les deux camps. Les illustrations sont très réalistes et aide à plonger dans cette époque, au fil des pages.

The Red Rat In Hollywood T. 1, d'après l'oeuvre d'Osamu Yamamoto, éd. Vega, 217 p., 8 euros. Dès 13 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *