Quand les histoires transportent les lecteurs en Afrique

Voici deux livres de la collection Milles bulles des éditions L'école des loisirs qui offrent deux histoires pour les grands et les petits...

Revoilà Zita, la jeune fille malade qui vit à l'hôpital. Chaque vendredi, elle attend avec impatience l’arrivée de Mama Kigali, une femme rwandaise qui vient conter des histoires africaines aux jeunes et moins jeunes de l’hôpital. Ce jour-là, la vieille femme raconte l’aventure de Zé, une petite fille qui tombe soudain gravement malade.

Tout le village craint pour sa vie. Or, une très ancienne légende raconte que, si un malade parvient à toucher la queue de Mushangu, le plus redoutable des crocodiles du fleuve, il sera guéri. La nuit venue, n’écoutant que son courage et malgré sa faiblesse, Zé se dirige alors vers le fleuve où sommeille Mushangu…

Il n'en faut pas plus à Zita et sa bande pour rêver de guérison... D'autant plus que la petite (par la taille) fille apprend qu’un « reptilarium» va s’installer en ville pour quelques jours. Au programme, lézards, serpents… et crocodiles. Le soir même, les voilà partis en expédition pour toucher la queue de l'un d'eux. Mais, ils ne sont pas les seuls à vouloir guérir...

Une nouvelle histoire à la fois drôle et touchante. Grâce au ton qu'il a choisi d'adopter, Zidrou fait rire le lecteur, malgré la situation de ces malades. Ici, personne ne s'appesantit sur son sort. Les héros sont des enfants avant tout et comme ils sont malins, ils inventent toujours de nouvelles bêtises qui les mènent dans d'incroyables aventures.

Et ce qui fait également la force de cette série ce sont les personnages secondaires : les infirmières, la femme de ménage, sans oublier la mère d'Evelyne et ses propos racistes et tous les enfants et leurs pathologies diverses. Grâce au récit de Mama Kigali, lecteur et protagonistes sont transportés en Afrique : un beau voyage à découvrir très vite !

Boule à zéro T. 2 Le gang des crocodiles, de Zidrou, illustré par Serge Ernst, éd. L'école des loisirs, Collection "Mille bulles", 46 p., 6 euros. Dès 6 ans

L'école des loisirs propose un autre livre où l'histoire se déroule en Afrique. Un vieil homme raconte comment une petite fille va découvrir une plante magique. Quelque part en Éthiopie, Saba et son frère Mamush veillent sur le troupeau de leurs parents. Un travail qui serait sans surprise si la plus vieille des chèvres ne disparaissait pas.

Mais, chaque matin, l'animal part gambader dans la montagne pour ne revenir qu’à la nuit tombée sans que personne ne sache où elle a passé la journée. Tout aussi agile, curieuse et dégourdie que sa chèvre, Saba décide de la suivre. L’animal bondit, grimpe, escalade les éboulis. Saba la perd de vue, s’égare...

Elle finit par la retrouver sur un piton rocheux, en train de se régaler des feuilles et des baies d’un étrange arbuste. Saba tend la main, cueille un rameau, entend un léger bruit dans son dos et se retourne. Une panthère la guette, bien décidée à la croquer... La chèvre se précipite alors contre le fauve, cornes pointées en avant...

Un conte africain magnifique où le courage et l'amitié sont salués. La petite fille va finalement ramener cette herbe. Or, un marchand, épuisé, s'était arrêté dans le village. Il reprend des forces en buvant de l'eau dans laquelle la plante a trempé. Il décide de l'appeler "café" en hommage à la chèvre qui portait le même nom. Une belle histoire !

Saba et la plante magique, de Yann Degruel, éd. L'école des loisirs, Collection "Mille bulles", 46 p., 6 euros. Dès 6 ans

Une réflexion au sujet de « Quand les histoires transportent les lecteurs en Afrique »

  1. Ping : Quand les somnambules se retrouvent sur les toits | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *