Quand les parents sont les héros des livres

Voici trois histoires où les parents sont les héros des histoires, mais ils sont évidemment bien aidés par leurs enfants !

Ce matin, la voiture verte de papa tousse... Mathieu arrive tout de même à la crèche, mais s'inquiète pour ce soir. Et si, ce soir, la vieille auto ne démarrait pas ? Le papa va alors le rassurer, mais ce n'est pas gagné car Mathieu a lui aussi une imagination qui tourne à plein régime !

Ainsi, quand papa lui explique qu'il viendra avec le tracteur rouge du voisin, son fils lui rétorque que l'engin pourrait être trop fatigué. "Alors, dit papa, je sifflerai Martin, ce gros doudou paresseux qui dort au bout de ta couette." Mais, l'ours ne semble pas être la solution pour Mathieu qui pense qu'il pourrait ne pas se réveiller. Un album adorable !

Une histoire signée Nadine Brun-Cosme, que l'on ne présente plus... L'auteur propose de retrouver une situation connue : celle où l'enfant a peur de l'abandon et fait marcher son imagination ! La tendresse du récit est accentuée par les illustrations d'Aurélie Guillerey : les visages tout ronds sont bien là et les petits détails peuplent les pages. Un régal...

Papa à grands pas, de Nadine Brun-Cosme, illustré par Aurélie Guillerey, éd. Nathan, 32 p., 10 euros. Dès 3 ans

Un petit pingouin se désespère de voir son connecté de père l’œil sans cesse rivé à son écran : dès le matin, il lit son journal en ligne, consulte la météo, échange avec ses amis virtuels sur Icebook. Quand il est sur son ordinateur, Papa ne répond plus, il n'est plus disposé à passer du temps avec sa famille.

Elle semble loin l’époque où l’enfant avait un papa pour de vrai. "En fait, moi j’ai un papa virtuel !", se lamente-t-il. Mais un matin, c’est le drame, papa n’a plus de connexion, ni dans l’igloo, ni sur la banquise. À la recherche du signal, papa s’éloigne de plus en plus  quand, soudain, "kraaaak", la glace se détache et voilà papa qui part à la dérive...

Une jolie histoire en phase avec actualité servie par Philippe de Kemmeter, dont l’humour se déploie aussi bien dans le texte que dans les dessins. Souvent pas besoin de mots, les illustrations montrent bien la situation, notamment les sentiments des personnages. De la tendresse au fil des pages qui fera fondre tous les lecteurs, petits et grands !

Papa est connecté, de Philippe de Kemmeter, éd. La Martinière jeunesse, 7,90 euros. Dès 6 ans

"Voici un petit guide indispensable à tous les enfants qui veulent sortir leur maman en toute sérénité ! On y découvre des conseils très utiles : lui demander, avant de partir, si elle a pris un goûter, fait pipi, bien mis son manteau, et pendant la promenade, la surveiller attentivement pour ne pas la perdre."

Et il faut tout vérifier car maman est tête en l'air et rêvasse... Un album émouvant qui inverse les rôles et crée ainsi un univers plein d’humour et de poésie. Les enfants retrouveront les situations habituelles mais se retrouveront de l'autre côté, celui des adultes. La tendresse du texte est parfaitement retransmise dans les illustrations !

Comment bien promener sa maman, de Claudine Aubrun, éd. Le Seuil jeunesse, 40 p., 12,90 euros. Dès 3 ans

3 réflexions au sujet de « Quand les parents sont les héros des livres »

  1. Ping : Quand deux loups deviennent amis, la tendresse est garantie | Les enfants à la page

  2. Ping : Quand la musique résonne de page en page | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *