Quand les peurs s’apprivoisent lorsqu’on les toise

Une petite fille partage ses peurs et petit à petit grandit en comprenant qu'il n'y a rien d'effrayant. Jo Witek et Christine Roussey proposent un nouvel album pour le bonheur des petits et des grands !

Revoilà le duo Jo Witek, à l'écriture, et Christine Roussey aux dessins. La petite fille aux joues rouges, leur héroïne, est donc elle aussi de retour ! Page après page, cette dernière partage ses peurs du quotidien. Et elle en a de toutes sortes : "des petites qui piquent, des grosses qui croquent, des vertes, des bleues, des glaçantes, des gluantes..."

Les rimes résonnent et chantent pendant que les illustrations enchantent ! La fillette toute chouette explique que la nuit il y a des bruits sous son lit, mais aussi des monstres qui couinent dans la cuisine. Heureusement grâce à sa veilleuse, la vie devient merveilleuse. Et que dire du grand chien moche ? Il fout la pétoche...

Au supermarché, tout devient géant à hauteur d'enfant. Tiens, mais où est maman ? Même au manège, il y a un sortilège. Et l'orage qui fait rage avec ses gros nuages, son tonnerre, ses éclairs, et sa lumière. Quoi de mieux pour se calmer que de rassurer... sa petite sœur en la serrant sur son cœur.

Le lecteur, grâce à un jeu de découpes, accompagnera la jeune narratrice dans son apprentissage. Un doux message de confiance en soi qui permet de grandir en découvrant que finalement il n'y a rien de si effrayant. La petite fille va apprivoiser ses peurs au fur et à mesure et l'enfant va l'imiter au fil de sa lecture.

Mes petites peurs, de Jo Witek, illustré par Christine Roussey, éd. La Marinière jeunesse, 30 p., 14,95 euros.

Une réflexion au sujet de « Quand les peurs s’apprivoisent lorsqu’on les toise »

  1. Ping : Quand une chambre devient un lieu d’aventures | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *