Quand les premières histoires donnent envie d’en lire d’autres

Voici une sélection de romans aux éditions Nathan pour les enfants : enquête, tournoi de chevaliers et troubadour au programme !


Anouk et son chien Benji sont de retour ! La fillette est à Cannes car son père pâtissier régale le festival avec sa pièce montée aux macarons fruits de la passion. Mais, alors qu'elle se penche à sa fenêtre, Anouk entend des cris. Lady Nougat, l'héritière d'une confiserie célèbre, a perdu son Théodore, un jack russell, star de cinéma.

La milliardaire a un tic. Elle s'exprime avec des expressions qui comportent des chiffres : "se plier en quatre", "un collier qui vaut des mille et des cents", "je suis prête à faire les quatre volontés de ces maudits ravisseurs" "j'ai le moral à zéro". Ni une ni deux, Anouk se charge de l'enquête et entraîne son "doggy" avec elle. Ils se rendent sur la plage.

Le husky découvre un collier et une laisse, de premiers indices. Et si finalement Théodore vivait une "dog story" ? Une nouvelle histoire tendre pour ce duo attachant. Mymi Doinet régale avec ces expressions "chiffrées". Elle ravira les jeunes lecteurs une fois de plus puisque ces derniers s'identifient facilement à l'héroïne. Parfait pour faire aimer les livres !

Les aventures d'Anouk et Benji - Enquête sur la croisette, de Mymi Doinet, illustré par Glen Chapron, éd. Nathan, 48 p., 5,70 euros. Dès 7 ans

Le chevalier Bernard est amoureux de Dame Colombe, sa voisine. Mais il a un rival, Cherbourg. La belle, qui ne peut choisir, a mis les deux chevaliers au défi de lui écrire un poème. Le problème ? Bernard n’est pas un troubadour : la poésie et lui, ça fait deux. Heureusement, Solal, son apprenti est là pour lui venir en aide.

Le jeune garçon blond est certes un gaffeur, mais, sa maladresse pourrait être bien utile à son seigneur : il déchire le poème et le recolle dans le désordre: ouf, c'est beaucoup mieux. Une histoire drôle dans cette série qui ne manque pas d'humour. Le texte est écrit en plus gros et truffé de bulles que les enfants dès 6 ans peuvent facilement lire.

L'apprenti chevalier - Quel beau troubadour, de Christophe Nicolas et Rémi Charand, illustré par Bérangère Delaporte, éd. Nathan, 32 p., 5,60 euros. Dès 6 ans

"Un jour, je serai chevalière !" Dans ce troisième tome, Brune se prépare au grand tournoi qui va avoir lieu au château. Elle espère pouvoir être l’écuyère de son père, le chevalier Enguerrand. Mais celui-ci n’a pas l’air de se soucier vraiment d’elle… au contraire d’Oldaric, un étrange combattant tout de noir vêtu.

Lorsque le chevalier retire son casque, son visage est barré d'un bandeau qui couvre un de ses yeux. Le mystère s'épaissit quand cet homme roux raconte qu'il a connu Isabeau, la mère de Brune. Et la jeune fille a le sentiment de l'avoir déjà vu... Mais où ? Une nouvelle histoire qui permet d'en apprendre encore un peu plus sur Brune.

Brune du lac - Prête pour le tournoi, de Christelle Chatel, illustré par Sébastien Pelon, éd. Nathan, 64 p., 6,70 euros. Dès 8 ans

2 réflexions au sujet de « Quand les premières histoires donnent envie d’en lire d’autres »

  1. Ping : Quand Mymi écrit, les lecteurs sont ravis | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *