Quand les soldats rentrent, la guerre continue dans leur tête

Ils sont trois : Uriel, Samuel et Andrew (USA). Des soldats, mais surtout des hommes qui reviennent d'Irak meurtris. Voici leur histoire. Une BD qui ne laissera personne indifférent car elle raconte la réalité, sans détour.

Tout commence en Irak, en 2007. Uriel, Samuel, Andrew et Hill, soldats américains tous originaires de la même ville des Etats-Unis passent leur dernière soirée loin de leur pays. Ils se taquinent et s'imaginent ce qu'ils vont faire en rentrant. Ils sont heureux car ils sont persuadés que le pire est derrière eux. Et pourtant...

Au total, ils sont trente neuf militaires américains reçus chez eux comme des héros à la fin de leur mission en Irak. Une bonne partie des habitants de leur petite ville les accueille par des « Welcome Home Boys ! » Mais le sergent Hill Turner ne rentrera pas... Sa veuve devra élever seule ses deux garçons. Pour l'aîné, Caine, les tentations sont grandes.

Uriel, Samuel et Andrew sont eux bien vivants, mais le retour au pays sera bien plus difficile qu’ils ne l’avaient imaginé... Si les horribles moments qu'ils ont vécu ensemble les rapprochent et les soudent, ils les isolent et les empêchent de retrouver leurs marques dans la vie ordinaire. Car leur corps est rentré, mais pas leur tête...

Entre flash-back et hallucinations, chacun d'entre eux tente de s'en sortir à sa façon. Le moindre bruit les fait sursauter, comme lorsque des enfants s'amusent avec des pétards. Comment trouver la motivation de chercher du travail alors que des images viennent hanter l'esprit ? Leurs proches, de leur côté, ne savent pas quoi faire pour les aider.

Uriel se marie et va être papa : tout semble aller dans sa vie. On ne peut pas en dire autant de Samuel qui, s'il a retrouvé une petite amie, boit de plus en plus. Quant à Andrew, il ne cesse de revoir le visage d'une jeune femme irakienne morte pendant les combats. Un jour, il croise un ancien ami soldat, désormais amputé, et cela change sa vie.

Will Argunas propose un album proche du docu-fiction, où le récit s’insinue dans la tête des personnages pour offrir un témoignage réaliste et argumenté bien loin des images patriotiques que l'on a l'habitude de voir. USA illustre parfaitement la triste vérité : plus de 20% des vétérans sont revenus affectés par ce syndrome post-traumatique.

Le plus américain des auteurs français, Will Argunas, ne cherche pas ici la polémique, et évite habilement l'angle politique. Il s'appuie sur des témoignages et rend un bel hommage à tous ces soldats. Une BD en noir et blanc qui se lit d'une traite et laisse K.O. Cette BD émouvante est à faire découvrir au plus grand nombre !

USA, de Will Argunas, éd. Casterman, 208 p., 16 euros. Dès 14 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *