Quand lire une histoire est un moment de partage

Savoir lire n'empêche pas l'envie et le bonheur de se faire lire une histoire : voilà ce que raconte ce bel ouvrage pour les tout-petits.

Tu me lis cette histoire

"Voilà Maître Chiharu. Chiharu est un prénom japonais qui signifie "mille printemps". Et voilà un oiseau qui, lui, s'appelle juste... l'oiseau." Le volatile réclame alors que l'homme lui lise cette histoire. Une fois le livre terminé, l'oiseau, ravi, s'envole. Puis, c'est au tour du chimpanzé de venir demander.

"Maître Chiharu revient de nouveau au début du livre et fait la lecture à voix haute, pendant que le chimpanzé écoute en faisant le singe. Ou fait le singe en écoutant, comme on voudra." L'éléphant arrive alors et ensuite la girafe : à chaque fois, l'homme lit, patiemment. Lorsqu'il rentre enfin chez lui, il trouve son chat avec un livre.

Et, cette fois, Maître Chiharu se fait lire une histoire... Les animaux arrivent à leur tour : le chat, las, refuse. Maître Chiharu, lui, accepte, mais, à une condition : ensuite, il leur apprendra à lire ! L'auteur raconte à merveille ce qui se noue autour d'un livre et notamment un moment de partage.

Les illustrations originales de Kotimi montrent l'importance du livre dans l'histoire en le plaçant au centre du groupe. Peu de couleurs dans ces dessins, mais les livres eux sont colorés. Enfin, la Japonaise offre une belle dernière scène où tous les animaux se sont endormis, enfin, sauf la souris...

Tu me lis cette histoire ?, de Didier Lévy, illustré par Kotimi, éd. Rue du Monde, 48 p., 15,50 euros. Dès 3 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *