Quand on imagine l’adolescence des super-héros

Et si Bruce Wayne, Clark Kent et Diana Prince s'étaient rencontrés au collège, bien avant de devenir de super-héros ? Un roman original qui plaira aux enfants dès 9 ans.

Justice Académie

Une idée de départ originale pour ce roman qui va faire un carton auprès des pré-ados : Et si les héros de la Justice League s'étaient rencontrés sur les bancs de l'école ? A l'académie Ducard, il y a tout d'abord Bruce Wayne, le nouvel élève. Dès le premier jour, il raconte avoir "un mauvais pressentiment"...

Une bande de clowns totalement loufoque erre dans les couloirs, un type nommé Bane veut sa peau et Hugo Strange, le conseiller pédagogique, est plutôt étrange. Il se fait  tout de même deux amis, Clark, qui vient de Smallville et Diana, une Européenne. Ils ont donc décidé de mener l'enquête pour découvrir qui se cache derrière tout ça. Leur QG : le CDI.

Car si les élèves sont bizarres, que dire de l'équipe enseignante ? Par exemple, le prof de théâtre a donné un seul conseil : copier les personnes que les élèves admirent ! Petit à petit, si les trois jeunes ne sont pas encore les super-héros qu'ils sont amenés à devenir, ils découvrent leurs pouvoirs et se choisissent des déguisements...

La relation entre Bruce Wayne et son majordome Alfred est plutôt bien vu... Les lecteurs, dès 9 ans, apprécieront le drôle de mélange BD, rapports de professeurs, tchats, journal intime... Les fans inconditionnels des univers DC Comics seront ravis de découvrir les années collège de Batman, Superman et Wonder Woman.

Le club des super-héros - Justice Académie, de Derek Fridolfs, illustré par Dustin Nguyen, éd. Gallimard jeunesse, 176 p., 12,50 euros. Dès 9 ans

Une réflexion au sujet de « Quand on imagine l’adolescence des super-héros »

  1. Ping : Quand les super-héros étaient enfants et partaient en camp | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *