Quand on ne peut compter que sur soi-même

Revoilà le lion ! Après avoir appris à écrire pour séduire sa belle, il va devoir compter jusqu'à trois s'il veut la garder... Une histoire rigolote joliment illustrée qui joue avec les mots et les chiffres.

Un lion vivait heureux avec sa lionne, mais ne savait pas compter jusqu'à trois. Il pensait que le simple fait de savoir rugir lui suffisait pour la garder. Oui mais voilà, un jour, un rival débarque avec sa crinière noire, un bouquet de roses entre les pattes et conte fleurette à sa belle...

Le lion à la crinière rousse est ainsi délaissé. Il se met à la recherche d'un animal qui sait compter jusqu'à trois pour enfin trouver son compte. La licorne ne peut l'aider : elle lui explique qu'il n'y en a pas deux comme elle et que compter jusqu'à trois ne lui sert donc à rien. Puis, les cygnes qui vont par deux et ainsi de suite.

Après le succès de L’Histoire du lion qui ne savait pas écrire (1er prix de l’éducation enfantine en 2008), Martin Baltscheit revient apprendre à son héros à compter jusqu'à trois. L'humour est présent dans chaque paragraphe grâce notamment aux expressions utilisant les chiffres ("Ils mangent comme quatre, mes gamins !", dit le suricate).

Le graphisme pétillant et coloré de Colonel Moutarde complète le texte à merveille. Le lecteur aura envie d'aider ce héros attachant. Un album dans l'actualité puisque l'illettrisme a été décrété grande cause nationale de 2013 par le premier ministre français Jean-Marc Ayraud. Ni une ni deux, cette histoire plaira aux enfants dès 5 ans.

Le lion qui ne savait pas compter, de Martin Baltscheit, illustré par Colonel Moutarde, éd. p'tit Glénat, 40 p., 11 euros. Dès 5 ans

Une réflexion au sujet de « Quand on ne peut compter que sur soi-même »

  1. Ping : Quand les contes sont revisiter pour mieux rigoler | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *