Quand plus rien n’est parfait…

Dans un village où tout est toujours pareil, un nouvel habitant va bousculer l'ordre établi et amener un peu de folie... 

Coup de coeur pour ce joli album coloré ! "Voici ma ville, une ville sans surprise et sans histoire. Dans mon quartier, chaque maison a une porte, deux fenêtres et un toit rouge, bien régulier. Chaque porte a une poignée et une serrure bien huilée. Chaque fenêtre est encadrée de deux volets gris, bien épais."

Ainsi commence cet ouvrage sur la tolérance, l’anti-conformisme, le droit à la différence, la mixité, l’ouverture sur le monde et les autres... Car si dans cette ville triste rien ne se passe et tout se ressemble, voilà qu’un des voisins laisse sa lumière allumée. Scandale ! Heureusement, un matin, l’Intrus s’en va... Tout rentre dans l'ordre, enfin leur ordre !

La maison s’abîme et il faut bientôt la raser. Mais voilà cet étrange voisin de retour ! Plus de maison, plus rien... Alors avec tout ce qu’il a rapporté de ses voyages, il se reconstruit une demeure... incroyable ! Passé l’étonnement des voisins, les critiques diverses, tout le monde s’y fait. Un peu de bleu aux volets par ci, un poil de rouge par là...

"On construit : Des maisons de plain pied, d'autres qui grimpent jusqu'aux sommets, des maisons de travers et d'autres plus austères. [...] Dans cette ville à inventer plus rien n'est parfait. Et chaque voisin, en laissant galoper son imagination, remercie à sa façon, celui qui a laissé la lumière allumée." Magnifiques illustrations pour une non moins belle histoire.

La lumière allumée, de Richard Marnier, illustré par Aude Maurel, éd. Frimoüsse, 32 p., 15 euros. Dès 4 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *