Quand une jeune fille se pose des questions sur tout…

L'association de deux talents uniques pour ce journal illustré tendre et loufoque : l'humour de la truculente Susie Morgenstern, qui livre un texte loufoque et Albertine pour illustrer et apporter sa touche à cette histoire !

Plus elle se pose de questions, moins Bonnie Bonnet, 13 ans, se sent capable de prendre des décisions. La jeune fille vit avec sa mère divorcée et sa grand-mère. Et ce n'est pas facile tous les jours dans cette famille où les femmes ont toujours été malheureuses en amour...

Et Bonnie ne cesse de se poser des questions sur tout : Doit-elle se laver les cheveux et mettre du déodorant ? Pourquoi sa grand-mère n'évoque jamais son son grand-père ? Est-ce que l'on peut être un bon écrivain sans être curieux ou sans avoir véritablement aimé au moins une fois ?

Alors, quand elle tombe amoureuse de Carl, un camarade de collège, et qu'elle doit faire des choix, le moment est critique. Mettre une robe ou un pantalon ? Lui parler d'amour ou lui parler de rien ? etc. Ce ne sont ni sa mère, ni sa grand-mère, qui ont été incapables de trouver leurs réponses, qui pourront l'aider…Un roman à l'humour décapant !

Le Grand Roman de ma petite vie, de Susie Morgenstern, illustré par Albertine, éd. De La Martinière jeunesse, 176 p., 10,90 euros. Dès 11 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *