Quand un ballet est sublimé dans un album coloré

Les éditions du Seuil proposent une magnifique adaptation du ballet Pétrouchka : un texte poétique et de jolis dessins colorés subliment cette histoire.

C'est Mardi gras ! Dans une ville de Russie, les flocons tombent sur les toits. Tous s'affairaient pour préparer la fête. Un roulement de tambour retentit : il annonce la venue d'un mystérieux magicien... Grâce à sa flûte, ses trois pantins se mettent à bouger et à sortir de leurs boîtes.

Il y a une belle danseuse vêtue d'une robe violette, un homme fort avec un turban doré et un personnage de chiffon, de laine et de paille. Plus agile que les deux autres, par ses pirouettes acrobatiques, Petrouchka, le pantin de paille, impressionne la foule qui aussitôt l'encourage !

Oui, mais voilà, après les "hourra" et les "bravo", Pétrouchka se retrouve seul en coulisses. Tout à coup, le forain, méchant, envoie d'un coup de pied la danseuse qui se retrouve par terre, à côté du pantin. Celui-ci veut l'aider, mais elle se moque de lui. Elle lui préfère Turban d'or, plus fort.

Le magicien place ses pantins ensemble dans la loge. Turban tue Pétrouchka, pour le plus grand plaisir de leur maître. Mais, malheureusement pour lui, Le fantôme de Pétrouchka va revenir le hanter. Il est devenu une âme libre, symbole de l'amour plus fort que la haine et la mort.

Une fable loufoque, à la fois joyeuse et tragique, signée Claude Clément qui réussit à merveille à adapter ce célèbre ballet. Les illustrations de Beppe Giacobbe accentuent cette ambiance pesante, mêlant l'univers de la Comedia dell'arte aux décors traditionnels des fameux ballets russes. Un bel album offre une grande place aux dessins.

Pétrouchka, de Claude Clément, illustré par Beppe Giacobbe, éd. Le Seuil jeunesse, 32 p., 18 euros. Dès 6 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *