Quand « Alice au pays des merveilles » surprend encore

Les éditions Rue de Sèvres proposent de redécouvrir Alice au pays des merveilles. Grâce aux magnifiques illustrations de Guillaume Sorel, l'héroïne apparaît sous un tout autre visage, moins lisse.

Cet album est la deuxième collaboration entre l'illustrateur Guillaume Sorel et les éditions Rue de Sèvres. Après avoir mis en image la folie d'un homme dans Le Horla de Maupassant, le voici qui magnifie une autre oeuvre mondialement connue, Alice au Pays des merveilles. Et malgré les nombreuses adaptations déjà réalisées, celle-ci surprend.

Au total ce sont trente dessins qui donnent un autre visage à l'héroïne de Lewis Carol, devenue une icône de Walt Disney. Ici, la petite fille sage devient une chipie. Alors que sa sœur est en pleine lecture, Alice, assise dans l'herbe, s'ennuie. Jusqu'à ce qu'un lapin passe en courant à côté d'elle. C'est le début d'une merveilleuse aventure...

Le lecteur retrouvera ou découvrira les scènes cultes : la chute dans le terrier, la petite porte, la montée des eaux lorsqu'Alice a tant pleuré, les conseils du ver à soie, le chapelier fou, bien loin des traits de Johnny Depp et bien évidemment le lapin blanc qui, malgré sa montre gousset, est toujours en retard...

Ce magnifique ouvrage propose la version intégrale du texte ce qui permet d'apprécier certaines scènes moins connues. Guillaume Sorel livre une version moderne de ce classique. Alice apparaît avec un nez rougi par les efforts et ses vêtements se salissent au fur et à mesure de ses péripéties.

Alice au Pays des merveilles, de Lewis Carol, illustré par Guillaume Sorel, éd. Rue de Sèvres, 128 p. 22 euros. Dès 9 ans

Une réflexion au sujet de « Quand « Alice au pays des merveilles » surprend encore »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *