Quand un crapaud veut devenir chevalier

Voici le pire des chevaliers : un crapaud en quête de princesse à sauver, mais qui est si riquiqui que personne ne peut le prendre au sérieux !

"Il était une fois un crapaud qui habitait sur un plan d'eau. Ses amis l'appelaient Riquiqui parce qu'il était tout petit." Lui préfère César car il est le roi des nénuphars ! Et il est sans scrupule car il en a assez des libellules. Alors, c'est décidé, il sera chevalier. Et pour être beau et fort il doit conjurer le sort !

Un soir, dans sa tanière, il lit un conte extraordinaire, où il découvre que le baiser d’une princesse le ferait grandir à toute vitesse. Aussitôt, Riquiqui décide de partir à l'aventure pour sauver sa belle. En chemin, il va faire es découvertes : d'abord, il croise un ogre à la retraite, rangé des princesses, qui cultive son potager.

Puis il poursuit sa route et fouille les grottes, les donjons isolés, la forêt. Hélas, pas l'ombre d'une princesse en détresse ! En plus d’être déprimé, Riquiqui est fatigué. Mais, soudain, qu'aperçoit-il à l'horizon ? Des cheveux longs et un jupon ! C’est une princesse, en liberté, qui s’apprête à prendre le thé avec un dragon.

Riquiqui, ragaillardi, saisit son épée pour menacer le monstre. "Lâche cette noble demoiselle, sinon je te coupe en rondelles !" Mais, la jeune fille lui explique que le dragon est son ami. Et puis, elle n’a pas besoin d’être protégée, car elle sait manier l’épée aussi bien que le meilleur des chevaliers !

Mais alors Riquiqui ne sera jamais chevalier et retournera à ses marais... Il est désemparé. Heureusement pour lui Riquiqui peut compter sur le grand cœur de la princesse et celui du dragon. Ils décident de le prendre dans leur équipe. C’est ainsi que Riquiqui, sacré chevalier, est entré dans la légende…

Une histoire adorable pour les petits qui leur montre que chacun peut devenir un chevalier s'il est aidé et avec un brin d'amitié ! Le courage, lui, n'est pas l'apanage des plus grands et celui qui le veut vraiment peut devenir vaillant. De jolies illustrations agrémentent ce conte original empli de rimes !

Le pire des chevaliers, d'Anna Kemp, illustré par Sara Ogilvie, éd. Milan, 32 p., 11,90 euros. Dès 3-4 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *