Quand un ogre n’a plus aucune dent, il devient touchant

L'ogre Georges vient de perdre sa dernière dent : comment faire pour croquer ces si délicieux enfants ?

L'Ogre Georges et les bonbons roses Lesenfantsalapage

"Dans une forêt, il y avait un ogre. Dans cette forêt, l'ogre s'appelait Georges et il se trouva fort malheureux. Dans la forêt, Georges se trouva fort malheureux car il venait de perdre sa dernière dent." Comment allait-il faire pour engloutir les bons enfants dodus qu'il adore tant ?

Il eut une idée : du sucre ! Il se colla des morceaux de sucre dans la bouche. Et ça fonctionne ! Il ressemble à un chanteur avec son sourire tout blanc... Mais Georges n'avait pas prévu que le sucre allait très vite fondre. Dès qu'il but de l'eau, il retrouva sa bouche édentée. Des arêtes de poisson ! C'était sûr, cette fois ça allait fonctionner.

Et c'est vrai que Georges avait l'allure d'un acteur de cinéma. Mais lorsqu'il éternua, toutes les arêtes s'envolèrent ! Comment allait-il faire pour manger ? Georges dû se résoudre à aller au supermarché. Mais, pour n'effrayer personne, il lui fallut un déguisement. Il y rencontra des enfants qu'il voulait se mettre sous la dent...

L'ogre, qui incarne l'un personnage terrifiant pour l'enfant a dans cette histoire quelque chose de touchant. Et comme il n'est plus dangereux, il peut devenir un ami de jeux... Un livre qui montre que les apparences peuvent être trompeuses et qu'il est difficile de se défaire de son image. Mais il suffit d'un geste ou une parole pour tout changer...

L'Ogre Georges et les bonbons roses, d'Arnaud Tiercelin, illustré par Benoît Dahan, éd. Frimoüsse, p., euros. Dès 6 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *