Quand un peintre est aussi un homme

Voici un roman graphique qui montre d'autres facettes d'Edvard Munch, le peintre célèbre pour être l'auteur du tableau Le Cri, un homme épris de liberté.

munch

Edvard Munch est né il y a 150 ans en Norvège, à quelques kilomètres d'Oslo :
famille puritaine, quartier ouvrier, nuits de bohème. Cet album propose un voyage illustré à la découverte de cet Edvard, moins connu. Pour son incursion dans la vie profonde du peintre, Giorgio Marras crée une atmosphère lithographique envoûtante.

Tout commence donc en 1880, près d'Oslo le jour où un jeune garçon de 16 ans prénommé Edvard Munch prend une grande décision : il sera peintre ou rien. Puis, voici le peintre à Kristiana, en 1888. Dans un bar, à 25 ans, le peintre débat avec ses amis sur la sexualité, la liberté, l’amour.

Mais, lorsqu'il rentre chez lui, il s'oppose à son père réactionnaire qui ne voit pas d’un bon œil les fréquentations de son fils, qu’il qualifie de bohémiennes. Pour échapper à cela, Edvard se réfugie dans sa peinture. Il pense à sa mère morte de tuberculose. Dans son esprit, son visage commence à se confondre avec celui de sa tante, qui l’élève depuis...

Avec son ami Frits Thaulow, il suit les cours de français de Christian Krhog qui lui explique les fondamentaux de la peinture actuelle. Sur tous les aspects, Munch excelle… Ce roman graphique propose de découvre l'auteur du célèbre tableau Le Cri qui a aussi noirci plus de 13 000 pages de journaux intimes, notes... Voici l'histoire d'un homme libre.

Munch avant Munch, de Giorgia Marras, éd. Steinkis, 120 p., 18 euros. Dès 14 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *