Quand les albums ne sont pas parfaits, mais presque…

Coup de cœur pour ces deux albums de L'école des loisirs.

message Lesenfantsalapage

Cet album commence par des bruits "Wou wou !" Un chien court derrière une ambulance, sirènes hurlantes "Pin pon pin pon..." A l'intérieur, son maître, un petit garçon est amené à l'hôpital. Mais, la grille est refermée et l'animal ne peut le suivre. Quand un chat l'interpelle pour savoir pourquoi il fait un tel vacarme.

Le chien lui demande alors de transmettre un message à son maître : "Ouaf ! Viens jouer avec moi !" Le chat fonce, slalome, et arrive, en toute discrétion jusqu'au bâtiment. Mais, un mur bloque le passage. Une souris apeurée se cache. Le chat la rassure et lui demande de transmettre le message : "Ouaf ! Viens jouer avec miaou !"

C’est une véritable chaîne de solidarité qui est en mouvement. La souris passe le message à une fourmi, puis elle le transmet à un pou et les anticorps se relaient pour arriver au tympan du petit malade. Le message est si drôle qu'il fait rire le microbe... Une histoire très drôle et tendre aussi. A lire !

Message important, de Gabriel Gay, éd. L'école des loisirs, 36 p., 12,20 euros. Dès 5 ans

enfant parfait lesenfantsalapage

Ô joie, revoilà le duo Michael Escoffier et Matthieu Maudet. Au supermarché L’Enfant Roi, on trouve un très vaste choix. Mais, il s'agit d'un drôle de bien qui est proposé... Les parents exigeants peuvent en effet choisir  parmi de nombreux modèles d'enfants. Tailles, caractères, dons divers et variés, on trouve de tout. Même des enfants parfaits !

Et, effectivement, au fil des jours, l’enfant acheté par M. et Mme Dupré se révèle sage, raisonnable, poli, propre et calme, souriant, intelligent. Dans toutes les situations il est tout simplement parfait : il mange bien et proprement, joue bien et calmement et dort bien. Il excelle dans toutes les matières à l'école...

Mais, un jour, un événement va tout faire basculer. L'enfant parfait réveille ses "parents". Ceux-ci ont oublié, c'est le carnaval aujourd'hui à l'école. Le voilà parti déguisé en abeille. Le problème est de taille puisque c'est la photo de classe qui est prévu. En rentrant à la maison, l'enfant crie : "Rhaaaaaaaaaaa !" Et si le problème ne venait pas de lui...

Un enfant parfait, de Michael Escoffier, illustré par Matthieu Maudet, éd. L'école des loisirs, 36 p., 12,20 euros. Dès 5 ans

Une réflexion au sujet de « Quand les albums ne sont pas parfaits, mais presque… »

  1. Ping : Quand les mots n’existent pas, il faut les inventer ! | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *