Quand un petit ogre devient grand sous l’influence des Dofus

Ankama, fort de son expérience dans le manga made in France (Dofus, Wakfu, Radiant, City Hall…), publie une nouvelle création originale. Découvrez la véritable histoire d’Ogrest, le légendaire ogre du Monde des Douze !

Un petit monstre gentil vit dans un paradis, une île, située loin de l’agitation du vieux continent. Il se nomme Ogrest. Ce petit ogre coule des jours heureux avec Otomaï, son créateur, et Dathura, une poupée magnifique, qui a perdu la mémoire. Ogrest est fou amoureux d'elle. Prudence à ceux qui l'approchent : il se met alors dans une colère noire.

L'alchimiste Otomaï a donc créé lors d'une de ses expériences cet être inattendu qu'il considère comme son propre enfant. Dathura, elle, est dotée d'une véritable intelligence. Elle a même fabriqué un moyen de transmission à l'aide de fruits ! Un téléphone pour le moins original... Tout se passe pour le mieux jusqu'à ce que des touristes débarquent.

La gazette d'Amakna fait ses gros titres sur la disparition des six Dofus. Les visiteurs présents sont certains que dans ce village se terre au moins un de ces précieux objets. Otomaï est le seul à connaître l'emplacement exact de l'un d'entre eux... Cette nouvelle série est l'occasion pour les non-initiés de découvrir le monde de Dofus et/ou Wakfu.

Grâce à ce récit de la légende d'Ogrest, Mig et les éditions Ankama proposent une nouvelle porte d'entrée à la série. Ce petit ogre si gentil se transforme petit à petit sous l'effet de la colère... en monstre. Un Hulk version Dofus qui émeuvra les plus sensibles même si l'humour est aussi au rendez-vous !

L'auteur, un habitué de cet univers, propose un scénario rythmé, des personnages attachants, de l'action et beaucoup d'émotions. En effet, le récit, est bien loin des idées reçues et n'est pas un conte pour enfants. Il comporte de nombreux aspects sombres qui font de ce manga une histoire pour tous les publics dès 11 ans.

Ogrest T.1 , de Mig, éd. Ankama, 192 p., 6,95 euros. Dès 11 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *