Quand un voyage permet d’en apprendre davantage sur soi

Voici l'histoire de Rickie Raccoon qui fait un grand voyage, de Vancouver à l'île d'Hokkaïdo, pour se connaître mieux.

Le grand voyage de Rickie Rancoon

Il y a neuf ans, après une tempête, la petite Rickie Raccoon a été retrouvée échouée sur une plage de l’île de Vancouver. Recueillie par Mme Rosabianca, la petite raton laveur a peu d’amis. Ce qu’elle aime, c’est aller à la plage ramasser les objets apportés par la marée, sous le regard des baleines.

Mme Rosabianca est une chèvre angora charmante mais très bavarde... Rickie a cependant la paix chaque mardi soir lorsque la vieille regarde sa série fétiche, Loutres et passion : trois épisodes à la suite ! Rickie en profite alors et dans sa chambre chante ou s'imagine pirate...

Rickie a deux amis dans son école : Jimmy Coon et Joey Pizzly. Mais personne d'autre ne veut leur ami. "Rickie n'a pas de parents, ce qui est quand même louche..." ; "Jimmy perd tout le temps ses poils" ; "Joey est vraiment trop maladroit". Les frères Foxy, eux, sont les terreurs que tout le monde redoute.

Un jour, les frères Foxy découvrent que lorsqu'elle se fâche, Rickie se transforme en un vrai monstre ! Qui est-elle vraiment et d’où vient-elle ? Pour le savoir, Rickie décide d’embarquer à dos de baleine, en plein Pacifique, direction l’île d’Hokkaïdo où vivent les Tanuki, des êtres possédant le don de métamorphose…

Une belle histoire de reconquête de l'estime de soi, drôle et légèrement déjantée racontée au fil d’un album où l’illustration pleine page ou en cabochons crée un rythme inattendu et savoureux. L'adorable héroïne embarque le lecteur dans cette recherche d'identité drôle, touchante et pleine de surprises...

Le grand voyage de Rickie Rancoon, de Gaëlle Duhaze, éd. HongFei, 48 p., 15,50 euros. Dès 7 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *