Quand une adolescente a un poids sur le coeur

Marjorie souffre au quotidien des moqueries de ses camarades de quatrième. Quant à ses parents, ils ne savent pas vraiment comment l'aider. Son seul problème : son poids ! Mais avec la rencontre de Jo, elle va apprendre à s'apprécier et sa vie va changer.

Un poids sur le coeur

Yaël Hassan livre une histoire touchante, celle de Marjorie que tous ne qualifient que par son poids : "Mon père utilise l'adjectif enveloppée. Ma grand-mère, celui de boulotte,. Mon grand-père me trouve gironde, ma tante pulpeuse, mon oncle généreuse. Pour tout le reste de la terre je suis GROSSE."

Si elle est la cible des moqueries de ses petits camarades de quatrième, Marjorie est aussi soumise à une pression, certes bienveillante, de ses parents qui tentent de la faire maigrir. Mais le pire c'est cette rédaction que vient de leur demander le professeur de français : un auto-portrait !

Comment se décrire quand on ne s'aime pas ? Marjorie couche ses idées sur le papier puis le froisse et le jette à la poubelle. Enfin, elle décide de suivre le conseil de son enseignant : écrire un rap. Elle est satisfaite et puis c'est l'heure du dîner : poisson vapeur et légumes l'attendent !

Mais le lendemain la vie de Marjorie va basculer avec l'arrivée dans sa classe de Jo. Aussitôt, la nouvelle prend place à côté d'elle : quelle drôle d'idée ! A la fin du cours, Jo suit Marjorie et la première blague fuse : "On dirait Astérix et Obélix..." Claire et Romain sont fiers d'eux, mais pour longtemps car la réponse est sanglante.

Jo saisit Claire par le menton : "Tu peux répéter Barbie ?" Puis elle menace aussi Romain pour leur faire comprendre que leurs réflexions ne sont pas drôles. Marjorie n'en revient pas. Une amitié naît ce jour-là entre les deux jeunes filles. Et Jo, qui elle aussi a souffert ces dernières années va aider Marjorie à s'accepter.

Un roman qui se dévore. Tous les lecteurs vont être touchés. Marjorie semble résignée, pourtant elle a un talent, mais elle le cache. Grâce à Jo, qui n'a pas peur des autres et sait leur répondre, Marjorie va se libérer et enfin être elle-même ! Une belle histoire sur l'adolescence et sur l'amitié.

Dans cette collection "Mes années collèges", Elisabeth Brami invite des écrivains à donner, à la première personne, la parole et une voix intime à des personnages collégiens. Ainsi, le lecteur est proche d'eux et partage leurs sentiments : il souffre, il rit, il pleure, il aime à leur rythme.

Un poids sur le cœur, de Yaël Hassan, collection "Mes années collèges", éd. Nathan, 160 p., 5,95 euros. Dès 11 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *