Quand une étincelle peut tout faire exploser !

Voici le troisième et dernier tome explosif de la saga No War d'Anthony Pastor.

No War - Tome 3

Le sniper qui a tiré sur Run s’en prend à son père, mais manque son coup et abat le président de l’entreprise chinoise qui finance le chantier controversé du grand barrage. Brook organise le passage de Jo sur Saarok, l’île des Kiviks, où les chamans pourront peut-être la guérir de la pierre Kafikadik qui la tue à petit feu.

No War - Tome 3-illustration

Mais au même moment, la contestation gagne l’île des natifs et les affrontements avec les forces de l’ordre se font de plus en plus violents. Une guerre civile a lieu. Les Kiviks, qui ne peuvent plus rester non violents, s’engagent aux côtés des jeunes manifestants dans une résistance armée à ces « envahisseurs ».

Au cœur de la tourmente, Run réussit à amener Jo, la demi-soeur de son ami Brook, jusqu’à son grand-père, le sorcier des Kiviks, qui leur révèle la terrible vérité sur la malédiction des pierres Kafikadiks. Un épisode final explosif à la première saison de No War, qui rebat toutes les cartes et fait encore monter la pression !

Cet album d'Anthony Pastor est original : l'auteur propose un étonnant thriller géopolitique. Les intrigues politiques et sociales s'enchaînent et rythment la lecture. Des illustrations réalistes permettent au lecteur de rester dans le récit rendu ainsi vivant. Du suspense et une fin imprévisible...

No War - T. 3, d'Anthony Pastor, éd. Casterman, 112 p., 15 euros. Dès 15 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *