Quand une jeune Européenne aide des immigrés clandestins

Emilie, 15 ans, passe ses vacances en famille au Canaries lorsqu'elle est témoin de l'arrivée d'une barque de migrants africains. Elle décide de les cacher et de les aider comme elle peut. En parlant avec Samuel, qui a fui le Ghana, la jeune Norvégienne, anorexique, découvre une dure réalité...

Emilie passe des vacances en famille aux Canaries. Pendant que son petit frère trempe ses frites dans son ketchup, elle pousse les morceaux de fromage et d'avocat sur les bords de son assiette et les met dans son serviette. "Les gens n'ont aucune idée du pourcentage de gras qu'il y a dans un avocat : 19,5% ! Un carotte c'est seulement 0,2 %."

Fini le surnom "ma petite boule" ! Désormais, Emilie souffre d'anorexie suite à la réflexion d'un de ses camarades à l'école... Elle fait du sport, notamment de la course, même en vacances. Et ce jour-là, alors que la jeune Norvégienne fait du jogging le long de la côte, elle aperçoit une barque au large. Parmi ses passagers, un garçon la hèle...

Samuel a quitté sa famille au Ghana dans l'espoir de trouver du travail en Europe.Le lecteur suit son périple jusqu'à ce rivage : le moment où il annonce à sa mère qu'il part, ses petits boulots pour amasser de l'argent pour un faux passeport, le Sahara, ses vingt-quatre jours en mer avec d'autres... Certains d'entre eux sont morts pendant le trajet.

"Dans l'islam, Barsakh correspond à une sorte de stade intermédiaire après la mort (...). Un endroit où l'on séjourne, dans l'attente du jugement dernier. (...) 'Barcelone ou Barsakh' (...). Barcelone ou la mort. C'est le slogan de beaucoup de ceux qui partent d'ici." Samuel apprend qu'il lui faudra attendre quarante jours aux Canaries et là il aura le droit de rester.

Emilie décide d'aider Samuel et les autres : treize hommes, une femme et un enfant d'un an à peine. Elle les cache dans une petite maison et va leur chercher de la nourriture. Une rencontre qui bouleversera sa vie à tout jamais... La jeune femme va trouver dans Samuel un confident et lui parler de son anorexie comme jamais auparavant.

Un roman coup de poing sur l'immigration clandestine, un sujet plus que jamais d'actualité. Le récit montre chapitre par chapitre ce que vit chacun des deux personnages. Le lecteur peut réaliser la différence entre les deux mondes de ces adolescents. Un choc des cultures et des réalités pour ces deux adolescents !

Barsakh, de Simon Stranger, éd. Bayard jeunesse, 176 p.12,90 euros. Dès 12 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *