Quand une nouvelle série met en scène des zombies

Selon l'auteur, la série Les Chevaliers des Gringoles se trouve au centre d’un carrefour épique à l’intersection des romans du Club des Cinq, du Seigneur des Anneaux et du Petit Nicolas, du manga Dragonball et de la série LOST

Les chevaliers des Gringoles

Voici une nouvelle série de quatre romans pour les 9-13 ans signée Erwan Ji. C'est la fin de l'été, Wesley vient d'emménager avec sa famille zombie sur l'île de Cayou-les-Gringoles. Cet endroit pittoresque est connu pour être une terre de légendes et de mystères...

Le jeune zombie entre au collège, l'occasion de se faire des amis et surtout de côtoyer des humains, dont il ne comprend pas toujours les coutumes. Augustus et Léonora deviennent vite ses amis, mais il a aussi rapidement un ennemi : Drake, toujours accompagné d'un pigeon-robot.

Bientôt, il participera à un duel sur les Menhirs maudits. Il s'agit de la course la plus dangereuse du monde. Tout ça parce qu’au collège de Cayou-des-Gringoles, cet humain terrifiant l’a pris en grippe. Comme on dirait en zombi, Hjjlhhggllrfv : « Euh, ça me paraît risqué, quand même, et j’ai un peu peur de faire dans mon pantalon. »

Un cocktail déjanté d'aventure et d'amitié. Le lecteur, dès 9 ans, découvre un monde original, plein d'humour et d'inventivité : des zombies végétariens, une ville fondée par une mangouste portant une cravate, où des champinéons servent de lampadaires... Les illustration colorées, elles, permettent de rendre tout cet univers vivant.

Les chevaliers des Gringoles T.1 Les menhirs maudits, d'Erwan Ji, illustré par Papaya, éd. Nathan, 224 p., 14,95 euros. Dès 9 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *