Lorsqu’une cabane devient le refuge de l’imagination

Ce magnifique album raconte comment une cabane devient le refuge d'un enfant dont l'imagination fait le reste. Il est alors pirate ou Esquimau...

Ma cabane-Lesenfantsalapage

"Je l'ai construite entre deux arbres, dans la forêt, pas loin du jardin de mes grands-parents. Avec des morceaux de bois et des branchages et des fougères. Les morceaux de bois, je les ai attachés comme mon grand-père Youri m'a appris. Parce que papi Youri, avant, il était marin, alors il sait faire des nœuds vachement solides."

C'est là que l'enfant laisse parler son imagination : parfois il rêve que cette cabane est en fait un navire. Et la forêt devient l'océan des Caraïbes. Il devient alors "un pirate redoutable." Seul problème de ce refuge : il n'est pas très imperméable, malgré le parasol récupéré : lorsqu'il pleut dehors, il pleut dedans également.

Ma cabane-illustration-Lesefanstalapage

Cette cabane est assez grande pour qu'il s'y tienne debout et il peut aussi s'y allonger. Une belle souche sert de fauteuil. Ce n'est pas le grand confort, mais cette cabane devient parfois palais et la forêt autour un royaume. Enfin, l'hiver pas de chauffage alors la cabane devient igloo...

Tendre et drôle, cet album de Guillaume Guéraud, illustré avec magie et poésie par Alfred, fait la part belle à l'imagination, aux souvenirs d'été passé en haut des arbres... Un album qui se lit avec délectation et émotion. Les parents retomberont en enfance et les enfants s'imagineront mille aventures à vivre dans une cabane rêvée ou réelle...

Ma cabane, de Guillaume Guéraud, illustré par Alfred, éd. La Martinière jeunesse, 32 p., 16 euros. Dès 4 ans 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *