Quand un livre est extra !

Après avoir gagné un concours de dessins, l'héroïne a le droit de monter à bord d'un vaisseau extra-terreste échoué. Mais après une mauvaise manipulation de sa part, l'engin décolle : la voici sur la planète Gluk... Une histoire drôle mais qui abord le thème des différences.

Extra_Michaël Escoffier-Lesenfantsalapage

"Tout a commencé par un jeu-concours au dos d'une boîte de céréales. Il s'agissait de dessiner la planète Gluk et ses habitants tels qu'on se les imaginait." La jeune héroïne de cette histoire s'applique et représente ces extra-terrestres tout roses. Elle remporte ce concours de dessins.

Elle gagne non seulement son poids en boîtes de céréales mais aussi le droit de monter à bord du vaisseau de la planète Gluk, tombé en pleine mer et repêché l'an dernier. Elle n'en revient pas : c'est la première fois de sa vie qu'elle gagne quelque chose. Arrivée au hangar de l'entreprise, elle découvre le vaisseau.

Extra-Michaël Escoffier-illustration-Lesenfantsalapage

Mais en croyant allumer la lumière des toilettes, elle déclenche l'allumage du réacteur et le décollage. Voici le vaisseau qui s'élève et file à toute vitesse. Elle part donc visiter la mystérieuse planète. Elle est accueillie par tous les Gluks qui se mettent à la poursuivre. Lasse de courir, elle se met en colère.

"Ca suffit maintenant ! Trop, c'est trop ! Vos attentions me touchent, mais enfin, vous ne croyez pas qu'on est tous pareils ? Je ne suis différente de vous qu'en apparence. D'accord, nous ne parlons pas la même langue, mais comme vous, j'ai un coeur, je suis une créature sensible..."

Une histoire signée Michaël Escoffier qui fait une nouvelle fois montre de son talent. La petite fille innocente et gentille voit le bien partout et parvient même à faire la leçon à des extra-terrestres qui, contrairement à ce qu'elle pense, ne sont pas du tout accueillants. L'humour est accentué par les illustrations de Roland Garrigue.

Extra, de Michaël Escoffier, illustré par Roland Garrigue, éd. L'école des loisirs, 36 p., 12 euros. Dès 6 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *