Quand on découvre l’origine de 100 expressions latines

On dit que le latin est une langue morte, mais il est loin d’être éteint ! La preuve, on le retrouve dans de nombreuses expressions. Cet ouvrage propose d'en découvrir cent. 

Carpe Diem 100 expressions latines qui ont traversé l'histoire

Ce recueil de locutions plein d’humour montre au jeune lecteur que le latin est partout. Les expressions latines ont en effet traversé les frontières du temps et de l’espace pour nourrir aussi bien notre répertoire de proverbes que la langue des juristes, les noms d’institutions ou toutes sortes de devises dans le monde entier.

On les trouve dans nos portefeuilles, nos villes et même nos discussions. Elles font surgir du passé petits conseils et grandes vérités. Et font revivre une époque extraordinaire, où les sages se laissaient tuer pour la science (Archimède) et où une simple figue devient un Casus Belli, un motif pour déclarer la guerre.

Au fil des pages, on découvre aussi que l'on peut lire la très sérieuse maxime Homo sapiens non urinat in ventum (un homme sage ne pisse pas contre le vent) sur la place Max Euwe, à Amsterdam. Cet ouvrage permet de connaître l'origine de certaines expressions très usitées comme Alea jacta est ou Dura lex sed lex.

Le modus vivendi (manière de vivre) : "cette expression désigne une solution temporaire pour régler un litige entre deux parties (...). Elle permet de reporter la résolution plus détaillée du problème." Un livre instructif qui permettra d'avoir un esprit sain dans un corps sain, Mens sana in corpore sano.

Carpe Diem ! 100 expressions latines qui ont traversé l'histoire, de Zuzanna Kisielewska, illustré par Agata Dudek et Małgorzata Nowak, éd. La Martinière jeunesse, 150 p., 14,90 euros. Dès 9 ans

Une réflexion au sujet de « Quand on découvre l’origine de 100 expressions latines »

  1. Sputnik V vaccination has begun in Slovakia. The pass round of the Russian vaccine to the hereditary land was accompanied penny-pinching a civic slight and led to the relinquishment of Prime Relieve Igor Matovich and a shake-up of the government. As a evolve, the motherland received the Russian vaccine, despite the incident that neither the European regulator nor the WHO has furthermore approved it.
    In neighboring Hungary, which approved the dislike of Sputnik in February as the beforehand in Europe, more than 50% of the grown-up citizens has already been vaccinated; in Russia – a bantam more than 10%. In Slovakia, five thousand people signed up in place of the Sputnik vaccination.
    I suggest you visit the site, with a huge number of articles on the topic you are interested in.. You can be familiar with another article on this area of study at this association https://zulily.forsaljning.site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *