Quand l’amitié et le théâtre aident à avancer, malgré le deuil

L'été de Summerlost raconte comment une famille se reconstruit après la perte d'un enfant : une belle leçon de vie !

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Un an déjà que le père et le plus jeune frère de Cedar ont disparu dans un accident de voiture. Ce premier été après le drame, l'adolescente, sa mère et son frère, Miles, s'installent dans leur nouvelle maison de vacances, dans la petite ville d'Iron Creek, et tentent de se reconstruire.

Chacun porte en lui la douleur de cette perte. La maman construit une terrasse en bois. Très vite, les mystères se succèdent : qui est ce garçon "naze", bizarrement costumé, qui passe chaque jour à vélo devant la maison ? Il se nomme Leo et, comme Cedar, a 12 ans. Une amitié naît entre eux, via le théâtre...

Dans le cadre du festival de théâtre de Summerlost, Cedar et Leo vont enquêter sur les traces de Lisette Chamberlain, une actrice disparue dans des circonstances étranges. Mais, ce n'est pas le seul mystère qui entoure l'adolescente. Des objets sont déposés sur le rebord de la fenêtre de Cedar...

Est-ce son petit frère, Ben, qui cherche à communiquer avec elle ou Leo qui essaie de la séduire ? Une histoire sensible et réconfortante : ici pas de larmes. L'auteur évoque le deuil, mais surtout la reconstruction de la famille. Elle montre comment Cedar va apprendre à vivre avec le souvenir et se tourner vers le futur, malgré tout.

L'été de Summerlost, d'Ally Condie, éd. Gallimard jeunesse, 304 p., 14,50 euros. Dès 10 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *