Quand un anniversaire redouté finit en beauté

Michel cherche à éviter le fameux goûter d'anniversaire organisé par sa mère chaque année. Il propose de faire une boum...

Michel n'a pas le moral ce soir. Au dîner, il y a des brocolis... Mais, ce n'est pas le pire ! Comme chaque année, sa mère est en pleine préparation de son goûter d'anniversaire. Michel en a marre, il est trop grand pour la pêche à la ligne, alors dès le lendemain matin, après avoir échafaudé un plan, il se lance et propose d'organiser une boum.

Il pense ainsi que ses parents vont réaliser qu'il est trop petit pour un goûter d'anniversaire. Mais surtout pas assez grand pour une boum. C'est sans compter l'enthousiasme de son père... Contre toute attente, il soutient son fils. Alors qu'il n'en avait aucune envie, Michel n'a plus d'autre choix que d'organiser cette boum.

Heureusement, Michel peut compter sur son copain Malik. Mais, celui-ci soulève tout de suite un problème : sur sa liste d'invités aucun nom de filles n'apparaît. Heureusement, Malik possède une conseillère de choc, sa soeur Lilas qui est en 5e. Elle lui a écrit sur un papier les cinq points indispensables pour ne pas rater une boum.

Il suffit donc de les suivre ! Selon elle, il faut des sodas, des bonbons, des chips et des pizzas. Pour que les gens dansent, une bonne playlist (avec des slows) est indispensable. Côté invités, autant de filles que de garçons (pour les slows). La boum se passe dans le noir avec des lumières qui clignotent.

Et évidemment, pour que la fête soit parfaite le point numéro 5 est obligatoire "pas de parents". Ensuite, le plus dur commence : inviter les filles. Michel s'en occupe dès le lendemain et découvre des alliances, mais atteint son but. Le soir, il tente de négocier pour que sa boum se déroule dans le noir : son père le soutient une nouvelle fois...

Tout est prêt, comme par magie le jour J. Finalement c'est facile d'organiser une boum... Un livre tendre dans la lignée des précédents (que l'on est pas obligé d'avoir lus pour tout comprendre, même si c'est mieux). Les dessins intégrés à chaque page rendent l'histoire encore plus vivante. Le lecteur va s'identifier à cet enfant et partager ses émotions.

La Boum ou la plus mauvaise idée de ma vie, de Charlotte Moundlic, illustré par Olivier Tallec, 32 p., 10,50 euros. Dès 7 ans

5 réflexions au sujet de « Quand un anniversaire redouté finit en beauté »

  1. Ping : Quand un jeune garçon recherche son papa | Les enfants à la page

  2. Ping : Quand l’amour prend son temps, il faut être patient | Les enfants à la page

  3. Ping : Les coups de cœur de février 2015 | Les enfants à la page

  4. Ping : Quand un album allie l’absurde à la finesse | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *