Quand un petit mensonge a de grandes conséquences…

Alvin a honte : son père est jardinier et va venir présenter son métier à la classe. Alors, il va mentir et blesser ceux qui l'aiment...

Menteur, quel menteur !

Alvin est tétanisé : la maîtresse a convié son père à venir parler de son travail devant la classe. Mais il y a un énorme problème : son père n'est pas pompier ou justicier ! Il est jardinier, et c'est la honte... Et s'il disait à ses camarades que ce n'est pas son vrai travail, mais seulement une couverture ?

Alvin pense devoir inventer estimant le métier de son père beaucoup moins intéressant que celui du père d'Alexis Frioul. Et pour cause ce dernier est capitaine des pompiers ! Alexis ne rate déjà pas une occasion pour se vanter, cette fois, il est aux anges et cela a le don d'énerver Alvin.

Alvin va alors raconter qu'en réalité son père écrit en secret des paroles de chansons pour des chanteurs hyper célèbres et qu'il est même doublure de cinéma ? Juste un tout petit mensonge, selon Alvin... Mais qui va avoir de terribles conséquences. Alvin va l'apprendre à ses dépens.

Une nouvelle histoire coup de poing signée par le talentueux Hubert Ben Kemoun qui a le don d'embarquer le lecteur de la première à la dernière page. Cette fois l'auteur évoque le mensonge et ses conséquences mais aussi la honte et la fierté. Des sentiments forts, décrits à la perfection !

Menteur, quel menteur !, d'Hubert Ben Kemoun, éd. Nathan, 112 p., 5,95 euros. Dès 10 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *