Quand une petite fille est plus rusée qu’une sorcière

"Il était une fois une jeune fille qui vivait avec son père et sa belle-mère. Mais cette dernière, qui rêvait en secret de la faire disparaître, l'envoya chez sa soeur, l'affreuse sorcière Baba Yaga..." Coup de coeur pour cette sublime version !

baba

Voici un album qui permet aux plus jeunes de découvrir l'histoire de Baba Yaga, la terrible sorcière du folklore russe. Les autres auront plaisir à la retrouver ! Anouska est orpheline de mère. Elle vit avec son père et son horrible belle-mère. Cette dernière l'envoie chez sa soeur, la sorcière Baba Yaga. Anouska est terrifiée.

Pour se donner du courage, la petite fille passe voir sa tante qui lui fait cadeau d'une miche de pain, d'une tranche de jambon et d'un morceau de beurre. Arrivée dans la maison de Baba Yaga, Anouska comprend que l'horrible femme veut la manger et s'enfuit. Elle est aidée par tous ceux qui sont sous le joug de la sorcière.

arbre

D'abord la servante à qui Anouska donne son foulard. Le chat, lui, reçoit le délicieux jambon et les chiens, le pain. Enfin, le bouleau, lui aussi a son cadeau. La fillette attache ses branches avec son beau ruban. Baba Yaga se lance alors à sa poursuite, mais la jolie Anouska a plus d'un tour dans son sac...

Cette version de Baba Yaga signée Christine Palluy offre une histoire sous la forme d'un conte-randonnée. Le texte imprime un rythme élevé et tient en haleine les lecteurs qui auront hâte que l'héroïne sorte de cette forêt et laisse loin derrière elle la terrible sorcière. Un album magnifique dont les illustrations permettent au récit de prendre vie !

Baba Yaga, de Christine Palluy, illustré par Marie Desbons, éd. Milan, 32 p., 11,90 euros. Dès 4 ans

2 réflexions au sujet de « Quand une petite fille est plus rusée qu’une sorcière »

  1. Ping : Quand un orphelin fuit dans les neiges de Russie | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *