Quand une fillette fait tout pour repousser l’heure du coucher

Miyuki est de retour ! Après avoir appris l'art d'attendre, cette fois elle n'est pas pressée d'aller se coucher...

Au lit Miyuki Lesenfantsalapage

"Pluie d'or sur les collines argent, le jour offre son dernier sourire avant de laisser place à la nuit. Les fourmis terminent d'engranger leurs provisions, le rossignol prépare son nid, et le crapaud rejoint le seau pour se mettre à l'abri. Le soleil se cache lentement pour observer la lune qui s'apprête, et le clocher sonne l'heure du repos..."

Mais, Miyuki, elle, joue encore et Grand-Père a bien du mal à la convaincre d'aller se coucher... Elle trouve qu'il est trop tôt pour dormir : elle n'est pas fatiguée... Et elle ne manque pas d'arguments : "je dois préparer l'arrivée de la reine des libellules." Son grand-père et elle préparent alors un abri pour l'accueillir.

"Miyuki attrape, en jouant, le Vent, et cherche un moyen de repousser le temps." Le texte coule et résonne comme une douce ritournelle, un refrain qui s'allonge à chaque double-page : le travail est terminé, le potager est arrosé, les escargots sont rassemblés, la couverture du chat est installée, etc.

Les illustrations, tout en poésie et délicatesse, mettent en lumière ce magnifique texte de manière unique et personnelle, grâce au travail de la couleur et des détails. Un grand bel album coloré pour accompagner ce moment si particulier qu'est le coucher. Un beau conte que les enfants vont adorer !

Au lit Miyuki, de Roxane Marie Galliez, illustré par Seng soun Ratanavanh, éd. De La Martinière jeunesse, 32 p., 13,90 euros. Dès 6 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *