Quand le courage et l’amour se prouvent sans prétention

Coup de coeur ! Davide Cali signe une belle histoire toute en finesse et pleine d'humour. Un récit très touchant où l'amour triomphe.

Tourmaline

Dans une tour vit une princesse à la beauté jamais vue (puisque personne ne l’a jamais vue). "Elle s'appelait Tourmaline, parce que ses yeux, disait-on, brillaient de trois couleurs lumineuses, comme la pierre précieuse." Elle est donc prisonnière et seul le chevalier le plus courageux pourra la libérer.

Alors, tous les chevaliers vont tenter leur chance. Rubis pense être le plus brave, mais son cheval l'éjecte. Cornaline se dit le plus habile, mais ne parvient pas à guider son cheval dans la bonne direction. Or, lui, se perd... Émeraude, le plus téméraire ? Il s’empêtre dans les plantes grimpantes de la forêt, etc.

FATINHA-RAMOS-Tourmaline

Améthyste, Topaze, Onyx et les autres échouèrent tous les uns après les autres, brillant seulement par leur prétention. Crystal, le dernier des chevaliers, part au galop sans mot dire... et arrive à la tour. Quand il rejoint la princesse à sa fenêtre, elle est très contente de le voir, surtout lorsqu'il ôte enfin son casque...

Un magnifique album tout en couleurs qui montre que le courage se prouve par les actes plus que par les mots. Les chevaliers vaniteux parlent beaucoup, mais sont bien incapables d'aller délivrer la princesse. De sublimes illustrations donnent vie à ce texte plein de poésie. De sa plume fine, l'auteur offre une histoire sur la tolérance et l'amour.

Tourmaline, de Davide Cali, illustré par Fatinha Ramos, éd. Alice jeunesse, 32 p., 14 euros. Dès 5 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *