Quand le temps passe, l’amour reste

Après Le grand voyage de Guti, voici le deuxième conte tiré de Maman a tort, le roman de Michel Bussi, et illustré par la talentueuse Peggy Nille. Sublime !

Le petit pirate des étoiles

"Sur son île, tout le monde le surnommait Bébé-pirate. Il n'aimait pas beaucoup ça, surtout qu'il n'était plus un bébé depuis longtemps, mais comme il était né le dernier, ses cousins grandissaient en même temps que lui, et il restait toujours le plus petit." Et sa maman ne cessait de lui répéter : "Quand tu seras grand."

Et le Bébé-pirate en a assez. Quand il joue avec ses cousins à grimper aux palmiers, il ne peut monter jusqu'aux plus hautes branches. Lorsqu'il joue à cache-cache, l'île est si petite que les nouvelles cachettes sont rares, mais les enfants s'enterrent, sauf Bébé-pirate. Et même pour se marier, il devait attendre...

Le petit pirate des étoiles-illustration

Une seule fois par an, sa taille est un avantage : Noël ! En effet, il peut alors accrocher la grande étoile tout en haut du sapin, juché sur les épaules de son père. Le petit pirate rêve donc de grandir, mais il a beau partir en navette spatiale loin des siens pour défier le temps et vieillir plus vite, rien n'y fait...

Un nouveau magnifique conte signé Michel Bussi, une réflexion sur le temps qui passe et les liens indéfectibles de l'amour familial. Les illustrations colorées de Peggy Nille apportent une touche poétique supplémentaire à cette adorable histoire. Le temps passe, les gens vieillissent, mais l'amour, lui, est toujours présent !

Le petit pirate des étoiles, de Michel Bussi, illustré par Peggy Nille, éd. Langue Au Chat, 40 p., 12 euros. Dès 6-7 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *