Quand les cochons ne veulent plus être pris pour des jambons

Voilà des siècles que les loups mangent les cochons, c’en est trop ! L’heure de la revanche a sonné : aux cochons de s’occuper du loup...

Mort au loup !

Philippe Jalbert propose une nouvelle histoire avec ses héros préférés des cochons et un loup ! Mais, l'histoire débute avec un autre animal... Un vieux chien de chasse décide de prendre les choses en main : c’est terminé, le loup n’aura plus de petits cochons comme plats pour le dîner !Mais, s’il est résolu à faire un bon professeur, ses élèves ne sont pas à la hauteur de ses espérances. En effet, les cochons n’ont ni avion pour bombarder la tanière du loup, ni argent pour engager des mercenaires. Sans compter leur manque de jugeote... Puis, grâce à ses méthodes militaires, le piège, enfin, prend forme.

Pour se débarrasser du loup, les cochons l'attireront chez eux et l’attaqueront à trois contre un. Problème : le spécimen qu’ils rencontrent semble peu féroce et tient de grand discours sur l’amitié entre cochons et loups. Cet être civilisé s'exprime ainsi : "J'ai beau être un animal, je ne suis pas une bête."

Quand il découvre le piège, il feint même d'être prêt à se laisser dévorer par les cochons. Au final, il leur donne quelques recommandations : mieux vaut éviter de manger ses pattes (qui ont marché n’importe où), son ventre (qui a mangé n’importe quoi), ses yeux, ses oreilles… Seule la bouche devrait convenir.

Mais alors qu’il s’apprête à manger les crédules cochons qui, convaincus, s’approchent de sa gueule, la situation s’inverse... L'humour décalé de l'auteur fait mouche ! Si l'histoire est drôle, les illustrations accentuent le côté comique. Les lecteurs apprécieront que les rôles soient inversés et surtout que le loup soit ainsi ridiculisé...

Mort au loup !, de Philippe Jalbert, éd. Le Seuil jeunesse, 56 p., 13,50 euros. Dès 6 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *